04 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

Les personnes toxiques

Dans son ouvrage « la Fabrique de l’homme pervers » (Odile Jacob, 2012), le psychanalyste Dominique Barbier analyse pourquoi notre époque est propice à l’épanouissement des personnalités toxiques. Sans vouloir « cultiver une paranoïa sociale généralisée », il nous explique ici en dix points comment les reconnaître.

1. Les personnalités toxiques sont très psychologues, elles devinent les fantasmes de leurs proies. Avec elles, le changement, c’est maintenant, et à les croire, ensemble, tout est possible. Mais c’est évidemment mensonger. Ce n’est que de la séduction stratégique destinée à ferrer la victime.

2. Elles savent retourner les situations avec beaucoup d’habileté, se présenter, elles, comme victimes et entraîner l’adhésion par rapport à une fausse victimisation. C’est l’inversion de la charge de la preuve.

3. Ces personnes ont une capacité énorme à souffler le chaud et le froid. Dans leur bouche, une phrase gentille peut être immédiatement suivie de propos injurieux. Déstabilisée, la victime a tendance à trouver des excuses à son bourreau.

4. Ce sont des prédateurs, des vampires qui ne respectent pas la souveraineté de l’être et anémient leurs proies. Celles-ci, à leur contact, se sentent fatiguées, vidées. Ce ressenti est très important, il faut apprendre à l’écouter. Car la fatigue signifie que la victime est intoxiquée. Des maladies à répétition constituent aussi un bon indice.

5. Les personnalités toxiques font le vide autour de leurs proies. Elles éloignent toutes les personnes qui leur veulent (vraiment) du bien.

6. Quand on a l’impression d’éprouver de la culpabilité pour deux, c’est qu’on est face à une personnalité toxique. Car les personnalités toxiques, elles, sont imperméables à la culpabilité.

7. Ce sont des excellents stratèges, mais ce ne sont pas du tout des créateurs.

8. Elles sèment le doute sur les qualités et les compétences des autres pour les disqualifier.

9. Il y a une incohérence entre leurs discours et leur comportement. Les personnalités toxiques tiennent des propos altruistes, mais elles n’agissent que dans leur intérêt.

10. Elles n’ont aucun sens moral et une incroyable capacité à mentir, même pour des choses sans importance. L’impact de leurs mensonges, même purement gratuits, les rassure sur leur capacité à manipuler l’autre / Elodie Lepage


Actuellement les pervers narcissiques se développent de façon exponentielle (entre 10 et 30 % de la population générale).

Ce phénomène est inquiétant et nécessite une prise de conscience générale du problème, car, si on découvre la manipulation à l’œuvre dans la relation, la « désemprise » peut commencer.

Certes la marchandisation de l’existence favorise un désenchantement du monde, et notre société est devenue une « fabrique de pervers », mais rien n’impose que l’emprise et la jouissance, qui sont deux caractéristiques fondamentales de la destructivité du pervers narcissique, se développent autant.

L’éducation, l’importance d’un maternage adéquat, une fonction paternelle d’intégration d’autrui et de la loi peuvent permettre, en effet, un changement du lien social et enrayer le phénomène.

La reconnaissance d’autrui, le sentiment d’altérité et la lucidité fondent l’humanité et l’humilité de l’homme, qui sont à l’opposé de la perversion narcissique (extrait de l’avant propos).

La fabrique de l’homme pervers, Dominique Barbier, psychiatre, psychanalyste et psychothérapeute – Odile Jacob, 2013. 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Excellent Soccer Assistance... |
Madjide |
Faithbook |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Katetomberson
| Educavant
| Neuvil'infos